Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2004

Responsabilité des hébergeurs : Metrobus contre Ouvaton, une affaire en délibéré à suivre de près

Metrobus lors d'une nouvelle audience qui avait lieu aujourd'hui demande au juge rien de moins qu'un changement de la jurisprudence concernant le fait pour un hébergeur de vérifier l'identité de ses clients. "Nous leur avons fourni les noms et coordonnées des deux personnes qui avaient souscrit pour l'hébergement du site, ainsi que leurs adresses IP et le numéro de la transaction", a expliqué Alexis Braud, son président, à tf1.fr Comment un hébergeur pourrait-il faire plus, sauf à se lancer dans des processus qui finirait par rendre impossible par exemple les hébergements gratuits.

Christophe Abric journaliste de TF1 explique très bien l'affaire et les enjeux.

Commentaires

Il faut dire que les mouvements anti-pubs vont assez loins...

Prenant le métro parisien tous les matins, la première fois j'ai trouvé plutot cela curieux et interpellant, mais là ces opérations se transforment vraiment en saccage en regle!



Je ne suis pas tres sur d'adhérer à ce mouvement.

Pour se faire un avis: visitez: http://www.stopub.tk/" target="_blank" title="Ouverture dans une nouvelle fenêtre">http://www.stopub.tk/ />


@++

Benoit

Écrit par : Benoit | 27/01/2004

Les mouvements anti-pub vont effet très loin. On comprend bien que Metrobus reagisse vigoureusement. C'est son activité et sa crédibilité auprès de ses clients annonceurs qui est en jeux.



Mais cela n'a rien à voir avec avec son comportement vis à vis d'Ouvaton. On ne voit vraiment pas quel sens peut avoir cette action où on est plus dans l'acharnement. Ouvaton a donné toutes les informations en sa possession conformément au jugement qui lui demandait de le faire. Cette affaire est véritablement problèmatique pour une structure aussi petite qu'Ouvaton donc il n'y aurait aucun intérêt à cacher des informations.

J'espère pour eux qu'ils ne s'imaginent pas que du coup stoppub aura du mal à trouver un hébergeur, car vraiment il suffit d'héberger alors le site à l'étranger et la procédure sera autrement plus complexe pour avoir une vague chance de démasquer les auteurs, sans compter les hébergeurs gratuits étrangers ou là ça devient carrément impossible.



Disons le clairement : Metrobus-Publicis avec son action fait courir de grands dangers aux hébergeurs de site et donc par ricoché aux milliers de personnes qui ont un site web ou un blog. Faisons confiance au juge pour faire son travail avec discernement.



Mais il est important de rappeller que cette entité du Groupe Publicis à une action véritablement liberticide. Leur stupidité et la dangerosité de leur action doivent être mises au grand jour afin que peut-être ils est la lucidité de s'arrêter.

Écrit par : Benoit Desavoye | 27/01/2004

Les commentaires sont fermés.